AMBASSADRICE MONDIALE DE L'OCÉAN

Ashlan Cousteau

Toujours prête pour l'aventure, Ashlan travaille avec les enfants et s'efforce de leur faire découvrir nos océans, pour inspirer la prochaine génération d'explorateurs sous-marins


"Chaque fois que je plonge, je suis ébahie par le monde totalement différent qui m'entoure. Les couleurs, les sons, les animaux et le fait d'être complètement fasciné par l'environnement. Pas de téléphones portables, pas d'e-mails, pas de réseaux sociaux, juste vous et la mer".


Quand et pourquoi as-tu commencé à plonger ?

Philippe m'a fait passer ma certification peu de temps après notre rencontre. Je venais d'avoir 30 ans et je rêvais de plonger avec les grands requins blancs. Il m'a donc emmenée à Bonaire pour que je passe mon examen. Il m'a ensuite préparée à cette aventure et mon rêve s'est réalisé un an plus tard.

Ton expérience de plongée la plus mémorable ?

Ma plongée dans l'atoll de Bikini dans les îles Marshall. C'est une région que nous avons détruite avec la bombe Castle Bravo et aujourd'hui, 60 ans plus tard, elle est florissante et prospère. À chaque plongée que nous y avons faite, nous étions entourés de dizaines de requins gris des récifs, de magnifiques palourdes géantes et des coraux incroyables. C'était spectaculaire.

Si tu avais une connexion spirituelle avec un poisson (un mammifère ou un reptile), ce serait lequel et pourquoi ?

La plupart des gens vont probablement répondre un requin, une baleine ou un dauphin, qui sont tous étonnants, mais moi, je dirais le mérou. Il n'y a pas plus amical comme poisson et je me suis fait de nombreux amis mérous au fil des ans. Les mérous ont une mémoire incroyable et ils adorent se faire gratter sous le menton. Une fois, j'ai rencontré un énorme mérou de Nassau, au Belize, qui m'a fait visiter son récif et m'a montré sa maison. C'était une plongée que je n'oublierai jamais. Les mérous sont vraiment les golden retrievers de la mer, mais ils sont en grande difficulté, de nombreuses espèces étant menacées ou en voie de disparition. Voilà pourquoi je n'ai pas mangé de mérou depuis plus de dix ans (pour être honnête, je mange rarement des fruits de mer ces temps-ci).

Ta plongée de rêve : où et avec qui (vivant ou non) ?

J'aimerais pouvoir plonger et rejoindre le Conshelf en mer Rouge avec Jacques Cousteau, Philippe Sr. et mon Philippe. Cela signifierait beaucoup non seulement pour moi, mais aussi pour Philippe.

Qu'est-ce que tu fais pour améliorer l'état de nos océans ? Tu as des conseils pour ceux qui veulent aider ?

Tout notre travail est axé sur la conservation. De notre organisation à but non lucratif, EarthEcho International (www.earthecho.org), une organisation de premier plan pour l'éducation des jeunes qui touche des centaines de milliers d'enfants chaque année pour leur donner les moyens de protéger les océans, à nos documentaires, livres et événements publics, nous travaillons chaque jour à l'amélioration de la santé des océans.

Nous conseillons à tout le monde d'accepter le fait que nous avons tous le pouvoir de changer le monde grâce à nos choix chaque jour : pour qui nous votons, ce que nous achetons, notre comportement envers la nature et les autres, etc. C'est un message fort, car si tout le monde s'engage à réaliser son potentiel, on fera la différence. Et c'est encourageant.

Des talents cachés ?

Je peux chanter de l'opéra. J'ai été acceptée à l'école de musique de l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill en première année, mais j'ai changé pour l'école de journalisme en deuxième année. Je chante encore tout le temps pour Philippe et notre chien, et il m'arrive de chanter pour des amis après un ou deux verres de vin.

Suivez les aventures de Ashlan: